TRANSCRIPTION DE LA NARRATION DE NOTRE VIDÉO DE PRÉSENTATION

picture

Depuis plus de 2 ans déjà, les Québécois entendent parler des fameux compteurs 'intelligents' qu'Hydro-Québec a commencé à déployer dans la région de Montréal. Hydro-Québec prétend ainsi pouvoir épargner les salaires qu'ils n'auront plus besoin de verser à leurs releveurs qui viennent les lire sur place. De fait, ces compteurs peuvent émettre à distance les données de consommation qui vont pouvoir être captées par un réseau de routeurs locaux, pour être ensuite acheminées jusqu'aux ordinateurs d'Hydro-Québec. Tout le monde ou presque possède aujourd'hui un téléphone cellulaire ou un routeur WiFi à la maison. Alors, il est normal pour plusieurs de penser qu'Hydro-Québec veuille elle aussi utiliser une méthode moderne, et ainsi passer à une nouvelle étape de son développement technologique. On n'arrête pas le progrès, n'est-ce pas...

Pourtant, bien des gens s'inquiètent aujourd'hui des conséquences sur la santé de la transmission des données par des micro-ondes, comme pour les cellulaires, et craignent que cela puisse, à la longue, nous réserver de bien mauvaises surprises. Des propos inutilement alarmistes diront certains... D'autres y voient un potentiel d'intrusion incontrôlable dans leur vie privée par la surveillance des habitudes de vie des résidents d'une demeure que l'analyse de ces données très détaillées pourrait semble-t-il permettre. Et plusieurs affirment que, dès l'instant où tous les compteurs seront déployées, Hydro-Québec pourra augmenter ses tarifs aux heures de grande consommation, comme c'est déjà le cas en Ontario, puisqu'à la base, cette technologie de relève, plusieurs fois par jour, de la consommation d'électricité, a justement été conçue pour rendre possible un tel système.
Sous la poussée de groupes de citoyens, alarmés par les rapports inquiétants venant des autres endroits dans le monde où ces compteurs 'intelligents' sont déjà déployés, une résistance s'est peu à peu organisée et a pris de l'ampleur à mesure que de plus de gens développaient des symptômes typiques d'un empoisonnement aux micro-ondes. À tel point que 33 conseils municipaux ont jusqu'à maintenant voté à l'unanimité des résolutions demandant soit l'arrêt de ce déploiement et des études d'impacts sur la santé, afin d'évaluer l'ampleur des risques appréhendés, soit la gratuité du coûteux droit de retrait qu'Hydro-Québec a consenti à offrir, afin que les gens capables de se payer ce luxe puissent avoir à la place une autre sorte de compteur qui est censé ne rien émettre de nocif pour la santé. Ça devrait faire taire les mécontents, pensaient-ils sans doute...

Loin de là, car non seulement la solution de rechange proposée est inabordable pour une grande partie de la clientèle d'Hydro-Québec, mais elle ne fait que masquer un problème qui ne fera qu'empirer, à mesure que seront déployés les 3 millions 750 000 compteurs électropolluants qu'Hydro-Québec prévoit installer partout - ce qui fera considérablement augmenter le smog électromagnétique à l'origine de l'empoisonnement invisible et insidieux dont souffrent de plus en plus de citoyens. C'est à croire que nos gouvernements, qui cautionnent aveuglément ce déploiement, sont tombés sur la tête. Après tout, des milliers d'études scientifiques réalisées depuis plus de 30 ans, sans que leurs résultats ne soient dictés à l'avance par l'industrie des communications sans fil, démontrent sans l'ombre d'un doute que les micro-ondes ont, à la longue, des effets très dommageables sur la santé.

Mais de quels effets parle-t-on au juste ? Typiquement, une personne exposée aux radiations pulsées émises en coup de fouet, chaque minute, par l'émetteur de son compteur ressentira d'abord des maux de tête, qui seront d'autant plus violents si elle a passé beaucoup de temps à proximité d'un ou de plusieurs de ces émetteurs. Le seul moyen de ne pas avoir ces migraines tenaces sera de sortir de la maison et de s'éloigner le plus possible des secteurs contaminés par ces radiations. Elle pourra aussi faire de l'acouphène, sans avoir pourtant été exposée à des bruits intenses. Puis, elle fera de plus en plus d'insomnie, se réveillant en pleine nuit après tout juste quelques heures de sommeil, sans pouvoir arriver à se rendormir ensuite. Des problèmes cutanés pourront ensuite apparaître, ainsi que des étourdissements, des nausées et des palpitations cardiaques inquiétantes qui pourraient même l'obliger à se rendre à l'urgence.

Tous ces symptômes et bien d'autres, pouvant aller jusqu'à une allergie chronique à ces micro-ondes font partie de ce que les médecins spécialisés en ce domaine appellent le « syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques », une maladie de civilisation qui, au même titre que le cancer, se répand rapidement dans les pays industrialisés, à mesure qu'augmente l'électrosmog engendré par tout ce qui émet des micro-ondes. Or, que peuvent faire les personnes, toujours plus nombreuses ayant développé cette forme d'allergie, pour échapper à toutes ces antennes, petites et grandes, qui leur empoisonnent la vie ? Jusqu'ici elles pouvaient au moins se réfugier chez elles et y récupérer un peu, après avoir bien sûr éliminé de leur demeure les routeurs WiFi, téléphones sans fil et autres appareils du genre dont elles ne peuvent plus tolérer les ondes.

Mais que vont faire les quelque 200 000 personnes au Québec qui, selon des estimations conservatrices, sont déjà plus ou moins allergiques aux micro-ondes, une fois qu'un compteur émettant chaque jour des milliers de salves empoisonnées aura envahi leur seul refuge, sans qu'elles ne puissent l'éteindre ? Où pourront-elles aller si le Québec tout entier subit le même assaut, jour et nuit, sans le moindre répit ? Et que feront les centaines de milliers d'autres personnes, possiblement un de vos enfants, votre mère, votre ami, et peut-être vous-même, lorsque les mêmes symptômes seront apparus ?

C'est pour empêcher que cela n'arrive qu'il faut à tout prix stopper le déploiement de ces sources d'empoisonnement et de souffrances, et faire enlever tous les compteurs à micro-ondes qui ont déjà été installés, afin de retrouver la certitude de pouvoir être maître chez soi. Prenez quelques minutes pour examiner les informations qui vous sont fournies sur ce site afin de mieux comprendre l'ampleur du problème et les solutions qui vous sont proposées. Cela fait, vous pourrez prendre une décision éclairée... et intelligente.

Pour en savoir plus, veuillez visiter le http://www.jegardemoncompteur.com