Notre vie privÉe est ÉpiÉe

picture

De nombreux opposants, ici et ailleurs dans le monde, déplorent le fait que la capacité qu'ont ces appareils d'enregistrer jusqu'aux moindres détails tous les aspects de notre consommation d'électricité va permettre à ceux qui conserveront cette masse de données d'observer discrètement nos habitudes de vie, grâce à l'interprétation que l'on peut en faire. D'autres, comme James Woolsey, l'ancien directeur de la CIA, considèrent que l'ensemble du 'smart grid', ce qui inclut forcément les compteurs 'intelligents', est tellement vulnérable au piratage informatique que c'est en fait un réseau très, très stupide.

Quoi qu'il en soit, Hydro-Québec nous assure qu'aucune donnée personnelle, sauf le code d'identification de notre compteur, ne transitera dans les communications sans fil. De plus, il faudra posséder la clé de cryptage pour pouvoir décoder ces données qui seront cryptées. Fort bien, penserez-vous. Nous pouvons dormir tranquille... Hélas, la réalité risque d'être toute autre, puisque deux jeunes 'hackeurs' allemands ont démontré en janvier 2012 qu'il était possible d'intercepter les données transitant entre un compteur de nouvelle génération et la compagnie d'électricité. Selon The Hacker News, les deux hackers étaient en mesure, après avoir analysé les données, de connaître le nombre d'ordinateurs ou de téléviseurs dans la maison, le programme de télévision regardé, et si le film DVD en cours de lecture était protégé ou non par un copyright. Pour leur part, deux hackers espagnols ont réussi en 2014 à accéder à la clé de chiffrement et à prendre le contrôle complet d'un compteur 'intelligent' - lire Compteur électrique intelligent: quand le hacking mène au black-out général et surtout Industry experts: Hackers can now "harm human life" through smart meters, ainsi que Flawed encryption leaves millions of smart grid devices at risk of cyberattacks.

Dans le monde réel, aucun système de cryptage n'est totalement à l'abri de tout décodage, quand ce n'est pas simplement un employé soudoyé par de riches mafieux qui leur remet les clés de décodage. Même les entreprises les plus riches et les mieux protégées du monde ne parviennent pas à se protéger du piratage informatique (lire Biggest American Bank 'JPMorgan Chase' hacked; 465,000 card users' data stolen). Même le Pentagone n'est pas arrivé à mettre le système informatique contrôlant ses drones à l'abri d'un virus informatique qui les a infectés durant des mois en 2011. Même les appareils ménagers équipés d'une puce de communication ZigBee peuvent être piratés - voir Un réfrigérateur 'intelligent' ciblé par une cyberattaque - et le tour des compteurs ne saurait tarder...

Mais supposons que le réseau soit entièrement sécuritaire comme on nous le promet et que personne de malveillant, disons un 'hacker' chinois, n'arrivera jamais à prendre le contrôle à distance de votre compteur 'intelligent' en vous coupant, par exemple, le courant en plein hiver... Supposons qu'aucun juge n'ordonne jamais à Hydro-Québec de rendre disponible à la police les données détaillées de consommation électrique de votre demeure, afin de vérifier si vous ne pratiqueriez pas une quelconque activité illégale... Il faut bien comprendre que ce réseau permettra une nouvelle forme d'écoute électronique s'ajoutant à l'arsenal de moyens de surveillance à la disposition des forces de l'ordre, et personne ne s'y opposera, car face à la possibilité qu'un crime soit commis, tous les moyens de vous épier seront bien sûr permis...

Supposons enfin qu'Hydro-Québec ne cède jamais à la tentation de vendre à la compagnie de marketing la plus offrante les données révélant vos habitudes de vie et le type d'appareils que vous possédez, afin de vous faire des offres incroyablement ciblées - aucune réglementation ni encadrement juridique adéquat n'existent pour interdire ce genre de pratique (lire Privacy and the New Energy Infrastructure). Comme on peut le lire dans Le compteur électrique «intelligent» : outil écolo ou mouchard social ?, «Elias Quinn du Centre pour la sécurité énergétique et environnementale de l'Université du Colorado, a pointé le risque d'une tentation par les compagnies électriques de vendre les données collectées par les compteurs intelligents. La vision instantanée de la consommation électrique s'apparente à une fenêtre ouverte sur le mode de vie de son utilisateur, constate-t-il. Ne peut-on imaginer que des fabricants de somnifères soient intéressés par des clients allumant souvent leur lumière au milieu de la nuit ? »

On le voit déjà, les possibilités et les motifs de nous épier par l'entremise de ces compteurs fouineurs ne manqueront pas. Mais il y a pire encore. Prenez quelques minutes, si vous comprenez suffisamment bien l'anglais, pour écouter ce que Bill Vander Zalm, ancien premier ministre de la Colombie-Britannique, interviewé ICI pour Press for Truth, explique durant 3 minutes au sujet des compteurs 'intelligents'. Selon lui, ce système d'espionnage domestique est comparable à Big Brother cherchant à tout contrôler. À la fin, il décrit fort bien la dure réalité que bien des gens ont encore de la difficulté à même envisager. « C'est avant tout une question de contrôle. Si nous n'arrêtons pas cela, nous allons nous retrouver (...) dans une société où tout est contrôlé, et ensuite nous ne pourrons plus rien faire, comme individu ou comme famille, sans que le gouvernement ne s'en mêle. Ils veulent tout contrôler !

De nombreuses vidéos, comme CELLE-CI et les autres vidéos optionnelles offertes à côté, explorent en détails les sinistres scénarios évoqués par M. Vander Zalm. Fort peu de vidéos de ce type existent en français et c'est donc là un aspect généralement méconnu chez les francophones, soit le programme de surveillance qui est discrètement institué par l'entremise de cette technologie en apparence bien anodine. Pourtant, de plus en plus de gens commencent à mieux comprendre le réseau de surveillance que dissimulent ces appareils.

Ainsi qu'on peut le lire dans Film choc canadien sur les compteurs intelligents, « Les nouveaux compteurs électriques intelligents sont la base de l'établissement d'une société de surveillance. (...) Ils peuvent utiliser ce système de surveillance pour reculer dans le temps et scruter toutes les décisions que vous avez jamais prises, prévient Edward Snowden, l'ex-consultant de la NSA et fugitif accusé d'espionnage pour avoir révélé l'ampleur de la surveillance électronique américaine dans le monde. Ces personnalités sont les têtes d'affiche de la bande-annonce du nouveau film Take Back Your Power. » Voici d'ailleurs en terminant la bande-annonce de ce film dont une version sous-titrée française est maintenant disponible ICI.

 

 

Cliquer ici pour passer à la section suivante

Cliquer ici pour passer à la section précédente