QUESTION DE LA DÉPUTÉE DE GOUIN SUR LE COÛT DE REFUS DES COMPTEURS 'INTELLIGENTS'

picture

pictureLe 28 novembre 2013, la députée de Gouin, Mme Françoise David, a demandé au gouvernement d'agir afin d'obliger Hydro-Québec non pas de réduire mais d'abolir les pénalités financières associées au refus d'installation des compteurs intelligents, comme le réclame les citoyennes et citoyens.

 

 

Écouter également ce reportage de TVA...

Nouveaux compteurs: Hydro-Québec veut réduire les pénalités
http://bit.ly/18eCMxH
Dans lequel on voit un extrait d'une conférence de presse de Québec Solidaire où Françoise David déclare « Je prédis à Hydro-Québec une mobilisation citoyenne grandissante »

... et lire cet article du Devoir du 23 novembre 2013 au sujet de cette conférence de presse

Compteurs intelligents: la grogne s'organise
http://bit.ly/1iDAUQW

Le mouvement contre les nouveaux compteurs d'Hydro-Québec prend de l'ampleur : 32 groupes de citoyens de partout au Québec réclament le droit de refuser ce nouvel appareil sans payer les frais « exorbitants » exigés par la société d'État. Québec solidaire, le parti d'Amir Khadir et de Françoise David, a ajouté sa voix à ces groupes de citoyens et à 20 municipalités qui réclament un moratoire sur l'implantation des compteurs. Ils demandent de mettre un frein à cette technologie, non seulement en raison des craintes pour la santé, mais aussi à cause des frais exigés par Hydro-Québec aux clients qui refusent les nouveaux compteurs dits intelligents.

(...) Le principe de précaution devrait inciter les autorités à la prudence, croit Françoise David, de Québec solidaire. Le parti réclame un moratoire sur les nouveaux compteurs d'Hydro et une étude publique menée par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).