VOUS N'AVEZ PAS DE COMPTEUR ÉLECTROMÉCANIQUE ? VOICI CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE...

picture

Les installateurs d'Hydro-Québec ont déjà remplacé votre compteur électromécanique par un compteur 'intelligent' semblable à CELUI-CI, et vous aimeriez bien que l'on vous réinstalle un compteur électromécanique, ou bien vous avez un compteur C1SR à cadran numérique semblable à CELUI-CI, et vous ne voulez pas avoir de compteur 'intelligent' mais plutôt obtenir un compteur électromécanique...

Dans les deux cas, il est hélas impossible pour l'instant d'obtenir d'Hydro-Québec qu'un compteur électromécanique soit installé. Avant que cela ne soit possible, il faudra que des pressions suffisantes soient exercées sur nos politiciens pour qu'ils obligent Hydro-Québec à renoncer à chercher à imposer à tous ses clients des compteurs utilisant la transmission sans fil des données. Et il est fort probable qu'un tel changement doive d'abord être entériné par la Régie de l'énergie, ce qui risque d'être long. Il est à espérer qu'Hydro-Québec acceptera enfin de bon gré de permettre aux clients qui le désirent d'avoir un compteur électromécanique comme option de retrait comme c'est déjà le cas en Californie tel que vous pouvez le constater ICI et ICI.

Idéalement, ce devrait être aux clients de choisir d'avoir un compteur émettant des radiofréquences, plutôt que d'avoir à choisir de ne pas en avoir. C'est cette méthode qu'une petite compagnie d'électricité (86 000 abonnés) a eu la sagesse d'adopter en Oregon (Lire Oregon Municipal Utility Board Votes for "Opt-In" Approach to Smart Meters). Voilà une approche qui est réellement respectueuse du libre choix de chaque client préférant par prudence ne pas s'exposer à une source de pollution électromagnétique, ou bien acceptant ce risque s'il considère qu'il est inutile de s'en protéger. Après tout, il y a encore des gens qui préfèrent fumer la cigarette malgré le risque d'avoir un cancer. La liberté de choix, dans un sens ou l'autre, à l'égard de tout ce qui pose un risque potentiel ou avéré, ne devrait-elle pas être le fondement même de toute société qui se prétend démocratique ?

 


Examinons quelles peuvent être vos options en commençant par le premier cas évoqué ci-dessus, soit que les installateurs d'Hydro-Québec ont déjà remplacé votre compteur électromécanique par un compteur 'intelligent'.

Votre seul recours consiste à téléphoner au 1-800-569-2577 ou au 1-866-332-6779 et à demander que l'on vous remplace le compteur 'intelligent', par un compteur non communicant C1S semblable à CELUI-CI.

Comme la Régie a approuvé la demande de révision à la baisse (tel qu'expliqué ICI et ICI), ces frais sont passés à 15$ pour l'installation (sous certaines conditions) et à 5$ par mois pour la relève (et c'est rétroactif). Il est donc maintenant fort abordable de profiter de cette option de retrait - que l'on peut demander même si l'on a un compteur Itron C1SR.

Pensez à demander un numéro de confirmation et faites inscrire à votre dossier que vous désirez que le retrait soit effectué dans un délai ne dépassant pas 10 jours ouvrables. Si le suivi de votre demande n’est pas adéquat, adressez-vous au département des plaintes d’Hydro-Québec. Si l'on vous dit d’attendre de recevoir une lettre annonçant le déploiement avant de faire votre demande de retrait, dites-leur que la décision de la Régie de l'énergie vous donne le droit de faire retirer tout compteur émetteur de radiofréquence (y compris les Itron C1SR) en tout temps et que cette lettre n’est pas une obligation.

Vous pouvez voir ICI quelles sont les caractéristiques techniques de ce modèle non communicant. Vous noterez que le fabricant indique qu'il peut être équipé d'un module R300 900 MHz de communication sans fil, ce qui permettrait au releveur de capter à courte distance vos données de consommation électrique. À moins d'être désactivés pour être mis en dormance, ces modules peuvent émettre, comme pour le modèle C1SR, à toutes les 2 secondes une brève impulsion de micro-ondes, ce qui représente pour les personnes électrosensibles une source d'électropollution qu'elles ne peuvent supporter.

Toutefois, selon des tests réalisés par un expert indépendant, le modèle C1S qu'Hydro-Québec vous installera en principe n'émet effectivement aucune radiofréquence et ne génère pas d'électricité sale parasitant le circuit électrique de votre demeure (une source nuisible de champ électromagnétique de basse fréquence). Toutefois, selon ces mêmes tests, s'il y en a de créé par un ou plusieurs appareils électroniques de votre demeure (il faut un appareil spécial pour le mesurer), leur électricité sale sera alors semble-t-il amplifiée par le compteur non communicant. Sachez également qu'Hydro-Québec pourrait aussi décider de vous installer le modèle C1NS qui peut lui aussi être équipé d'un module de communication sans fil.

 


D'autre part, si vous faites partie des 850 000 clients d'Hydro-Québec n'ayant pas de compteur électromécanique (à roulette), mais plutôt un compteur Itron C1SR à cadran numérique, tel que déjà mentionné vous ne pourrez malheureusement obtenir d'Hydro-Québec qu'un compteur électromécanique traditionnel (à roulette) vous soit réinstallé, ou installé car depuis 2004 Hydro-Québec n'installe plus de compteur à roulette - sur les maisons neuves ou lors d'une rénovation de l'entrée électrique - et remplace systématiquement les compteurs électromécaniques par un compteur Itron CISR dès qu'il y a 35 ans ou plus qu'ils sont installés, car ils sont alors considérés comme ayant terminé leur durée de vie utile, même s'ils fonctionnent encore parfaitement. Comme le compteur Itron CISR émet des radiofréquences potentiellement nuisibles pour la santé, on pourrait penser qu'il est vain de vouloir à tout prix le garder et donc d'envoyer des avis de non-consentement, voire même de prendre d'autres moyens pour en empêcher le remplacement par un compteur 'intelligent'.

Toutefois, même si un compteur 'intelligent' émet beaucoup moins fréquemment des impulsions électromagnétiques qu'un compteur Itron C1SR (soit 2 à 3 fois par minute, hors réseau maillé, comparativement à 30 fois par minute dans le cas du C1SR), certains pensent que l'émetteur d'un compteur 'intelligent', d'une portée de 500 mètres en l'absence d'obstacles physiques (selon Hydro-Québec), est forcément plus puissant que celui d'un compteur Itron pouvant généralement être lu d'une distance de 100 mètres. Il s'agit d'une décision difficile à prendre, mais en gros si vous n'éprouvez jusqu'à présent aucun symptôme d'électrosensibilité avec le compteur Itron C1SR, il pourrait être préférable de le conserver. Si vous en éprouvez, il est certain que les émissions d'un compteur 'intelligent' ne feront qu'aggraver les choses ainsi que l'a démontré une enquête (version française abrégée disponible ICI) réalisée dans l'État du Maine entre le 4 décembre 2012 et le 28 janvier 2013 et ayant clairement démontré à quel point les micro-ondes pulsées émises par un compteur 'intelligent' déclenchent rapidement ou aggravent des symptômes d'électrosensibilité. En ce cas, il est souhaitable d'opter pour le compteur non communicant, même si le fait d'être obligé de payer pour protéger sa santé est profondément injuste.

Enfin, si vous vous abonnez au bulletin d'information que nous vous enverrons de temps à autre, vous pourrez en être informé dès que de nouvelles possibilités s'offriront aux clients désireux d'avoir un compteur véritablement sécuritaire à tous égards et, souhaitons-le, sans avoir la moindre pénalité à payer, comme c'est le cas au Vermont depuis 2012 - Vermont Legislature Eliminates Smart Meter Opt-Out Fee